SRL Notaire Françoise MOURUE, Merbes-le-Chateau

 

SRL Notaire Françoise MOURUE

Merbes-le-Chateau

Cette étude notariale est équipée d'un système de vidéoconférence. Facilité, sécurité et écologie sont les mots clés de ce système. Nous pouvons passer les actes à distance avec d’autres études notariales pourvues aussi de ce système.
 

Notaire Françoise MOURUE

Rue de la Place 37
6567 Merbes-le-Château
Tel. (071) 55.53.92
Fax. (071) 55.86.79

SRL
TVA BE 0880636373
RPM Mons-Charleroi division Charleroi
Assurances du Notariat sc

 

28 juillet 2021

Vous décidez de lancer votre activité ?

N'hésitez pas à demander conseil ! Le notaire peut vous aider. Quelle forme de société adopter ? Qu'en est-il si vous êtes indépendant en personne physique ? Quel est le rôle du notaire dans ce domaine ? 

Un notaire répond à vos questions dans cette vidéo. 

Source: Fednot

26 juillet 2021

Il arrive qu’un couple batte de l’aile... Si vous êtes mariés, saviez-vous que vous pouvez vivre séparément sans pour autant divorcer de manière officielle ? C’est ce que permet la « séparation de fait ». Qu'est ce qui caractérise cette situation ? Comment l’organiser ? Pouvez-vous vendre le logement familial ? Le juge peut-il prendre des mesures provisoires durant cette période ? Découvrez toutes les réponses à vos questions dans cet article.

  1. Quelles sont les conséquences de la séparation de fait ?

Toutes les conséquences du mariage restent d’application malgré la séparation des époux : leurs droits et devoirs l’un vis-à-vis de l’autre sont maintenus. Les époux ont donc toujours un devoir mutuel d’assistance, de secours, de fidélité et de cohabitation.

Si vous êtes mariés sous le régime de communauté et que vous souhaitez acheter un bien ou que vous contractez des dettes, les deux époux en seront responsables.

Attention, cela signifie qu’en cas de décès de l’un d’entre vous, si vous étiez séparés de fait depuis des années mais pas divorcés, votre conjoint continuera à héritier de tout votre patrimoine commun. Cliquez ici pour en savoir plus sur la succession en cas de séparation de fait.

  1. Votre logement familial reste protégé ?

La protection du logement familial implique qu’aucun des conjoints ne peut vendre, donner, hypothéquer ou mettre en location ce logement sans l’accord de l’autre, et même s’il est le seul propriétaire de l’immeuble. La protection vaut aussi pour les meubles qui garnissent le bien.

Cette protection est valable pour tous les couples mariés quel que soit leur régime matrimonial : en communauté (avec ou sans contrat de mariage) ou en séparation de biens.

La protection du logement familial continue à s’appliquer même si l'un des époux quitte cette résidence. En effet, si un époux "déserte" le logement, son conjoint et ses enfants doivent être protégés et pouvoir continuer à y habiter.

  1. Est-il possible d’organiser la séparation ?

Les conjoints séparés de fait peuvent rédiger une « convention d’honneur » pour organiser leur séparation. Mais attention, ce type de contrat n’est pas officiellement reconnu : un tribunal ne peut pas vous forcer à exécuter les décisions inscrites dans cette convention sauf si elles concernent les pensions alimentaires ou le sort des enfants.

  1. Mesures urgentes et provisoires

Pendant la période de séparation de fait, vous pouvez toutefois demander au juge du tribunal de la famille de prendre des mesures urgentes et provisoires afin de régler les modalités de la séparation. Pour cela, il suffit d’introduire une requête (une demande écrite) et de la déposer au greffe du tribunal. L’intervention d’un avocat peut peut-être vous être utile.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à poser toutes vos questions à un notaire. Vous saurez ainsi quelles sont les conséquences de votre situation personnelle.

Vous ne connaissez pas d’étude notariale ? Vous pouvez toujours consulter notre annuaire en cliquant ici. Vous avez notamment la possibilité d’effectuer une recherche par zone géographique afin de trouver un notaire près de chez vous.

Source: Fednot

22 juillet 2021

Découvrez la nouvelle infofiche de Notaire.be sur l'apport anticipé.

Julie & Esteban ne sont pas mariés et décident d’acheter une maison à 50/50. Que se passera-t-il s’ils décident de se marier un jour ? 

Le notaire peut prévoir une déclaration d’apport anticipé dans l’acte d’achat. Quels sont les avantages de cette déclaration ? Quels sont les conditions à respecter ? Que se passe-t-il si finalement ils ne se marient jamais ?

Découvrez toutes les réponses à ces questions dans notre nouvelle infofiche sur l'apport anticipé.

Source: Fednot

 

Françoise MOURUE
Notaire

Françoise MOURUE

Claude MOURUE
Notaire honoraire

Florence AULIT
Licenciée en droit
Licenciée en notariat

Murielle ADANT

Isabelle TRAPPENIERS

Sarah DEDOBBELEER

 

Biens à vendre

Vente de gré à gré € 165.000

Maison
Rue de la Halle 46
6560 Solre-sur-Sambre

Vente de gré à gré € 180.000

Maison
Rue de Cousolre 16
6560 Bersillies-l'Abbaye

Vente de gré à gré € 80.000

Maison
Rue Albert Ier 154
6560 Erquelinnes

Vente online € 120.000

Maison
Rue des Bouveries
6567 Merbes-le-Château

Vente de gré à gré € 75.000

Terrain
6560 Bersillies-l'Abbaye

Vente de gré à gré € 43.600

Terrain
Ry des Vaulx
6500 Renlies

 
 
 

Notaire Françoise MOURUE

Rue de la Place 37
6567 Merbes-le-Château
Tel. (071) 55.53.92
Fax. (071) 55.86.79

 

Heures d’ouverture
 

Notre étude est actuellement fermée

L 08:30 >  12:30   13:30 > 17:00  
M Bureau fermé Bureau fermé  
M 08:30 >  12:30   13:30 > 17:00  
J 08:30 >  12:30   13:30 > 17:00  
V 08:30 >  12:30   13:30 > 17:00  
S fermé  
Historique

Historique

Me Jean-Baptiste GODART  à Merbes-le-Château de l' an V à 1806

Me Remy-Joseph CUISSART à Grand'Reng            de  1802 à 1803

Me Remy-Joseph CUISSART  à Solre sur Sambre   de 1803  à 1824

Me Charles DUBOIS     à Solre sur Sambre               de 1825  à  1828

Me Hyppolite LOSSON à Merbes le Château             de 1806 à 1807

Me Léonard DUBOIS     à Merbes le Château            de 1807 à  1828

Me Charles DUBOIS      à Merbes le Château            de  1828 à 1863

Me Pierre LAVARY         à Merbes le Château            de  1863 à 1891

Me Albert  WINS             à Merbes le Château             de  1891  à 1932

Me Pierre WINS              à Merbes le Château              de 1932  à 1944

Me Gilbert MOURUE       à Merbes le Château              de 1945 à 1971

 

  • Prédécesseur direct : Claude MOURUE   à  Merbes le Château    de 1971 à 1999

 

Périodes de congé

 

Data Protection Officer

L’étude a désigné un data protection officer pour assurer la protection des données à caractère personnel qu’elle traite. Toute demande relative à la protection des données à caractère personnel de l’étude ainsi que toute demande relative à l’exercice des droits des personnes concernées peuvent lui être adressée à l’adresse privacy@belnot.be .